News | Show all
05/10/2017

Wafels, bier en architectuur

Een artikel naar aanleiding van de herbestemming van de Beurs in Brussel tot biertempel naar ontwerp van Robbrecht & Daem Architecten.

03/08/2017

Zorg dragen voor architectuur

Artikel over gebruik en postproductie in de architectuur naar aanleiding van het Jozef Plein in PC Cartias (Melle).

20/06/2017

Do Good architectuur

Artikel over de rol van ontwerp in zorgarchitectuur.

18/03/2017

Sprak er iemand over healing environment ?

Lees hier over de bijdrage van Charles Jencks en de postmoderne architectuur aan de ontmanteling van de kliniek.

22/02/2017

Pic Nic Architectuur

Een retroactief manifest voor Pic Nic the Streets als bijdrage aan de architectuurcultuur in België. Version Française

13/02/2017

Wraak op de commons

Een artikel over het nakende einde voor Agrocité en de toekomst voor architectuur onder zelfbeheer.

03/02/2017

Architectuur van de schaamteplek

Wie grip wil krijgen op de problemen van in psychiatrische ziekenhuizen, begint bij het ontwerp van de isolatiekamer.

22/12/2016

Van Utopia naar Wuustwezel

Er zijn weinig termen die zo’n beladen betekenis hebben in de architectuurgeschiedenis als utopie. Version Français

21/12/2016

Relational Architecture

Read about the production proces of the Kanunnik Petrus Jozef Triest Square in the Psychiatric Centre Caritas, Melle. Article in DutchEnglish / French

12/12/2016

Hoeveel samenwerking kan architectuur verdragen?

Artikel over de tentoonstelling 'Ensembles. Architectuur en Ambachtschap' in deSingel en Vlaams Architectuurinstituut.

15/10/2016

Bouwstenen voor het psychiatrisch centrum van de toekomst

Lees meer over de visieontwikkeling rond het psychiatrisch centrum van de toekomst gepubliceerd in Psyche.

03/10/2016

Eco-politiek in Brussel: Bas Smets en de Brussels Urban Landscape Biennial

Artikel over het nut en nadeel van landschapsarchitectuur als instrument voor regionale ontwikkeling in Brussel.

28/09/2016

Architectuur vol van verlangen

Artikel naar aanleiding van de opening van het Kanunnik Petrus Jozef Triest Plein in Melle.

26/09/2016

(Re)Politicize!

Proud to present the A+261 issue on architecture and politics - Dutch and French edition.

21/09/2016

Architectuur met schaduw

De 20ste eeuw baarde vele duivelspacten tussen architectuur en politiek. Opvallend genoeg wordt de architectuur van het Italiaanse fascisme tot op vandaag geprezen omwille van haar abstracte vormentaal. Dergelijke rehabilitatie is de architectuur van het Derde Rijk nooit te beurt gevallen. België heeft zo zijn eigen kleine trauma in de relatie met de politiek.

24/06/2016

Ingebedde architecten

Lees meer over de architectuur van oorlog en vrede

07/06/2016

Vakmannen aan het front

Een recensie over de bijdrage van Bravoure in de Architectuurbiennale van Venetie.

04/06/2016

Toiletemmers in Werelderfgoed

Er is iets curieus met de inrichting van de gevangenis van Merksplas, waar enkele weken geleden een opstand uitbrak. De geschiedenis van de site reflecteert een utopisch beeld van de gevangenis van de toekomst, de manier waarop omgegaan wordt met die geschiedenis symboliseert dan weer de gemiste kansen.

04/12/2015

FPC Gent: geen markt, geen gevangenis

De opening van het Forensisch Psychiatrisch Centrum in Gent zorgt na één jaar werking voor een grote opluchting - zelfs bij voormalige critici. De juiste vraag is niet of aanvankelijke bezorgheid terecht was, maar wel of de opluchting niet een beetje voorbarig is? 


28/10/2015

Het penitentiair verdriet van België

In de bouw van het gevangenisdorp Haren vormen de lokale en regionale overheid samen front met de actiegroepen tegen de federale overheid - of toch niet? Hoe kunnen we de knoop tussen activisme en politiek ontwarren?

23/10/2015

Een psychiatrisch centrum bouwen we samen

Ook architectuur heeft zijn plaats op de Vlaamse Hersteldagen. Doe mee op 18 november in de Vooruit.

01/09/2015

Eindelijk een kennisplatform voor humane gevangenisarchitectuur

De website www.prisongear.be presenteert het onderzoek naar een humane gevangenisarchitectuur.

07/04/2015

Ontmanteling van de psychiatrische kliniek

Lees de gevalstudies over zorgarchitectuur in Vlaanderen gepubliceerd in Psyche

22/10/2014

Een sterke leefomgeving begint met ruimteregie

Wat deelt een onafgewerkte verkeersinfrastructuur in Godsheide, een vervallen vierkantshoeve in Grote Spouwen, een gesloten mijnkatedraal in de Eisdense Tuiwijk en een geplande gevangenis op Domein Riegersvliet?


21/08/2014

Wie is er bang van het Bouwmeestercollege?

Iedereen lijkt het roerend eens dat de Vlaamse architectuur zonder de Bouwmeester overgeleverd is aan de wetten van de markt en de willekeur van het politieke bedrijf. Lees de opinie 'De Bouwmeester en de onheilsprofeten'.

20/12/2013

A humane prison is coming to your neighbourhood

As part of the Conflict & Design Triennial the knowledge platform Prison Gear presents design studies that pave the way for a humane prison in Leopoldsburg, Belgium.

16/12/2013

Een humane gevangenis komt naar je toe

Als onderdeel van de Conflict & Design Triënnale presenteert Prison Gear twee visieontwerpen voor de toekomstige gevangenis op het militaire domein Reigersvliet in Leopoldsburg.

09/10/2013

Limburg City / Stad Limburg

Read the memorandum of the Limburg Europa Workshop / Lees de projectnota van Atelier Limburg Europa

15/09/2013

The dismantling of the psychiatric clinic

Read the case studies on care architecture in Flanders

21/08/2013

Wat is ontwerpend onderzoek?

Drie vragen over ontwerpend onderzoek, drie antwoorden vanuit de Noorderkempen.

10/04/2013

Heeft een gemeenplaats ook een gemene waarde ?

Commentaarstuk bij het Architectuurboek n° 10: Radicale Gemeenplaatsen - Europese architectuur uit Vlaanderen

03/02/2013

Is onzichtbare psychiatrische zorg mogelijk?

Review van de opstart Pilootprojecten Zorg door de Vlaams Bouwmeester

06/11/2012

Limburg heeft ambitie / Limburg has ambition

Presentatie van de Startnota Provinciaal Bouwmeester Limburg / Presentation Initial Memo Limburg Government Architect

12/10/2012

Hoeveel vernieuwing kan de gevangenis verdragen ?

Lees hoe de modernisatie van de gevangenisarchitectuur in handen van Stéphane Beel begon en eindige bij het Ducpétiaux-model.

12/07/2012

San Gimignano aan de Zenne

Lees de column naar aanleiding van de Keukentoren van XDGA

11/04/2012

Sociaal-realisme of zelfcensuur

Met Jonas Staal schreef BAVO een pleidooi voor een nieuw sociaal-realisme in de kunst. Sociaal-realisme is broodnodig in het tijdperk van de hysterische reproductie.

21/02/2012

Nu ook een schreeuw om architectuur!

Niet occupy-en, maar de gevestigde orde verleiden om in crisistijden te investeren in leuke projecten. Lees hier meer over de Studio for Unsollicited Architecture.

20/01/2012

Gesloten architectuur is ook humaan

Lees meer over Fleur Agema's gevangenismodel

21/11/2011

Waarom kunstenaars niet fascistisch genoeg zijn

Lees het artikel in het decembernummer van Rekto:Verso.

12/09/2011

De Culturele Elite

Lees de bijdrage.

29/08/2011

Artist Participation in South Africa

The international PR campaign to showcase Rotterdam's robust policy on artist participation is now also tapping into the emerging African art markets.

17/06/2011

Denkverbod op liberale kunst

Column over de stellingenoorlog naar aanleiding van de aangekondigde bezuinigingen in de cultuursector.

07/06/2011

Maak liberaal kunstbeleid liberaal

Lees BAVO's advies aan staatssecretaris Zijlstra met betrekking tot de noodgedwongen keuzen die de cultuursector in Nederland te wachten staat.

18/03/2011

International promotion campaign of the Office for Artist Participation kicks off

The City of Edinburgh will be the first to host an international promotion event of Rotterdam's innovative cultural policies for enforcing the participation of artists in heightening a city's competitiveness and securing social peace on the local level.

28/02/2011

Culture and Contestation

The essay 'Neo-Liberalism with Dutch Characteristics: The Big Fix-Up of the Netherlands and the Practice of Embedded Cultural Activism' is published in the book volume 'Culture and Contestation in the New Century'.

19/01/2011

Art and Activism

BAVO's essay 'Artists... one more effort to be really political!' is published in the volume 'Art and Activism in the age of Globalisation'.

20/10/2010

Boek verschenen: Too Active To Act

Het boek biedt een kritische analyse van de maatschappelijke betrokkenheid van culturele actoren in Nederland in de afgelopen tien jaar.

OPPOSITIONAL ARCHITECTURE

Le fantôme politique

project: OPPOSITIONAL ARCHITECTURE

date: 21/09/2016

author: BAVO

source: A-plus

status: article

Télécharger PDF

Nederlandse versie

Au 20e siècle, architecture et politique ont eu leur lot de pactes avec le diable. Étonnamment, aujourd’hui encore, l’architecture fasciste italienne tire une certaine renommée de son formalisme abstrait, alors que l’architecture du Troisième Reich n’a jamais connu une telle réhabilitation. La Belgique surmonte, elle aussi, son propre traumatisme dans ses rapports avec la politique.

Il n’y a pas si longtemps, dans notre pays, les projets architecturaux étaient indissociablement liés au financement par les partis politiques. Chaque parti avait son ami architecte et ce n’était un secret pour personne qu’à chaque marché public, un pourcentage des honoraires atterrissait dans la caisse du parti. Les promoteurs, eux aussi, fonctionnaient selon ce système. Et les conséquences se sont fait sentir : entre autres à Gand, où la ville a subi une telle vague de construction débridée dans l’après-guerre que cette période a été surnommée avec humour la Troisième Guerre mondiale.

En réaction à l’architecture du pouvoir est née en Flandre la Culture de l’Architecture. Dans la profession, la construction d’habitations privées est devenue le fer de lance de la sensibilisation à la qualité architecturale et spatiale. La relation spontanée entre l’architecte et le commanditaire est devenue le siège d’une pratique de conception différente, authentique. Le travail de pionniers d’Architectuur als Buur a ainsi mis en lumière toutes sortes de villas construites autour de Gand.

Dans le domaine de la théorie, Geert Bekaert a donné le ton avec son plaidoyer visant à garder l’architecture hors de la sphère politique. Il a sublimé son aversion avouée envers les améliorateurs de sociétéà travers son éloge de l’habitat du quotidien. Les signes extérieurs de richesse de l’Hôtel Solvay de Victor Horta ne l’ont pas empêché d’ériger l’édifice en exemple de lieu commun de l’architecture.

Une autonomie sur des béquilles

Dès lors, en contraste criant avec les disciplines apparentées que sont l’urbanisme et l’aménagement du territoire, le débat public à propos de la conception architecturale n’a pas lieu. Un discours sur l’architecture est autosuffisant (il y est généralement question du cycle de vie du projet), se caractérise par un langage qui lui est propre (avec des néologismes tels que traversabilité) et cherche ses références dans un cadre historique architectural bien limité (avec au mieux un petit écart occasionnel du côté de l’art).

La série TV récente Reyers 2020, consacrée au concours pour la création du nouveau complexe de la VRT, est à cet égard symptomatique. Lorsque les architectes sont invités à déterminer le visage de la ville et obtiennent de surcroît l’attention des médias en prime-time, les participants développent un discours qui se croit libéré de toute réalité politique et sociale. Office KGDVS détient la palme, se laissant aller à un exercice ludique et presque naïf où trois formes élémentaires empilées sont librement insérées dans la parcelle disponible. Seule la proposition de Robbrecht & Daem donne le sentiment qu’il existe un voisinage autour du boulevard Reyers.

Dans ce contexte de dépolitisation, nulle place pour la critique, sauf pour ce que Lieven De Cauter a qualifié de théorie de l’accompagnement. L’architecte est principalement un faiseur, et l’interprétation de ses prises de position est confiée à un observateur critique qui génère ensuite un discours glorifiant – souvent en réponse à une demande. Cette répartition des tâches maintient sans problème le fantasme d’une architecture sans zones d’ombre. Le rôle de l’architecture dans la spéculation foncière, la gentrification, la ségrégation et la reconquête de la ville est clair comme de l’eau de roche, mais reste ainsi implicite.

Politisation de la commande

L’autocensure de l’architecture a été, dans une certaine mesure, levée par le Vlaams Bouwmeester. Le fil conducteur du modus operandide bOb Van Reeth était qu’une architecture de qualité repose sur une commande de qualité. C’est ainsi que dans l’Open Oproep, on voit comment l’énoncé du projet rend des comptes sur l’impact social de la commande. L’ambition était de mobiliser l’intelligence créatrice manifestée par les architectes dans les missions privées et l’amener à s’exprimer dans les marchés publics : administrations communales, écoles, centres de soins, etc.

Les projets pilotes lancés par Peter Swinnen n’attendirent plus l’obtention d’une commande pour mettre sur la table les défis sociétaux (habiter en collectivité, reconvertir les friches industrielles et bien d’autres choses encore). L’exercice créatif avait toujours lieu au contact direct avec le ministre compétent, avec les services publics concernés, avec les associations de la société civile et acteurs du marché intéressés. La conception architecturale servait à établir le dialogue entre les différentes parties concernées et intéressées, et à forger des coalitions.

La repolitisation de la commande est une première étape pour repenser la dimension politique de l’architecture mais elle en déplace le centre de gravité vers le commanditaire. Le travail du Bouwmeester a abouti à des archives pleines d’un passionnant savoir en matière de création, mais en définitive, les cinq projets sont des variations sur un même thème, défini par le commanditaire. Les architectes participants ont eu volontiers recours au pragmatisme. Une interprétation en profondeur de la commande n’aurait aucune chance d’aboutir si elle n’était pas conforme aux intérêts du commanditaire et des autres parties impliquées dans la négociation.

Politisation de la conception

La question est de savoir si l’architecture possède également une capacité d’action propre ou agency. Il semble qu’un architecte ne fera jamais rien sans être légitimé par une commande préalable. L’architecture non sollicitée est rapidement estampillée comme étant de l’art : citons par exemple le travail de Luc Deleu, Wim Cuyvers ou Rotor. Ceci semble injuste, car le monde de l’art permet précisément aux architectes concernés de rehausser la pertinence sociale de leur travail. À l’inverse, ce sont bien les architectes constructeurs qui réduisent l’architecture à un numéro dans leur catalogue (voir l’exposition de printemps d’Office KGDVS à Bozar).

En architecture, l’attention et la pertinence sont inversement proportionnelles. Plus un travail se profile de manière autonome, plus il capte l’attention. À l’inverse, l’architecture que personne n’estime digne de ce nom repousse ce faisant les limites du débat de société. Que penser de l’architecture non sollicitée de De Huizen, un projet alternatif de détention élaboré par l’asbl du même nom (> p. 81) ? Un petit groupe de bénévoles, avec une non-architecture absolue, a réalisé

ce que des bureaux d’architecture bien payés (tels que Stéphane Beel Architecten à Beveren) ne sont jamais parvenus à faire : créer un projet de prison à dimension humaine.

On peut probablement également tirer des leçons de l’histoire du Ringland en tant que réponse alternative aux problématiques de mobilité à Anvers. Ce n’est qu’une fois que l’idée du Ringland a été retirée des mains d’un grand bureau d’architectes (Stramien) qu’elle a pu évoluer vers le domaine public. L’importance d’un engagement anonyme, non payé et de longue durée est un virage à 180° par rapport à l’approche traditionnelle en vigueur dans la profession, axée sur la notoriété, l’œuvre, la réception des travaux, etc.

En conclusion

L’architecture a pour vocation de donner forme à la ville humaine, la polisoù nous vivons. Le lien entre architecture et politique devient ainsi une donnée de base qui est actualisée de différentes manières. C’est à nous d’éviter que la rencontre entre architecture et politique se transforme en pacte diabolique au milieu d’une critique incessante. Toute architecture est politique, surtout celle qui déclare en être affranchie.

 

References

Article publié dans A+ 261 Repoliticize, pp. 45-47